théâtre de la Courte Echelle | Sacré silence - théâtre de la Courte Echelle

Nos spectacles

Sacré silence

Théâtre sonore à partir de 5 ans

Texte Philippe Dorin (Ramdam Le Miroir Sonore – Sacré Silence  – pièce publiée à « L’école des loisirs – Théâtre »)
Durée : 45 min

L’histoire

Une route dans un désert de silence.  Lumpe, marchande de sons, roule devant elle son bidon plein de bruits,  à la recherche de clients. Une jeune femme, nommée Echo, apparaît. Elle ne fait rien d’autre que répéter, non sans variantes expressives, les paroles de Lumpe. La rencontre des deux femmes se transforme peu à peu en joute verbale, en affrontement, où va s’engager une relation plus complexe, entre la parole et le silence ; entre la force et la faiblesse ; entre le langage articulé, naissant de l’interaction avec l’autre, et la logorrhée sans signification, privée de l’autre ; entre la solitude et la quête de l’autre…

Les racines de ce projet plongent dans l’envie profonde de proposer, au travers du prisme d’une sensibilité et d’un univers artistique particuliers, une interprétation originale et novatrice du texte de Philippe Dorin. Conformément à la nouvelle ligne artistique de la compagnie, le travail s’orientera sur l’interdisciplinarité, notamment par le biais de la collaboration avec un artiste multiple, musicien-compositeur, réalisateur vidéo et plasticien.

Les intentions de mise en scène s’articulent autour de l’axe central de la pièce qu’est la notion d’écho, à partir d’un postulat de base : l’écho est au son ce que le reflet est à l’image. Il se révèle donc particulièrement intéressant, pour la scène,  de décliner ce travail sur l’écho sur le plan sonore mais aussi visuel. Cet aspect visuel basé sur le reflet, le dédoublement, la dualité, sera traité en s’appuyant sur l’utilisation de différents outils techniques et numériques: la vidéo (qui ouvre de grandes possibilités de jeux autour du thème du double), le travail sur l’ombre et la lumière, et le travail sonore et acoustique (autour de l’aspect musical mais aussi du traitement des bruits, de la voix, et de la diffusion du son).

Une mise en scène qui tendra à mettre en valeur la langue si particulière et rythmée de l’auteur, ainsi que la réflexion poétique qu’il mène à travers la pièce sur l’identité, la parole, la quête de l’autre, l’interaction par le langage… Autant de thématiques proches des expérimentations du jeune public quand il grandit, et qui peuvent donc rencontrer auprès des jeunes spectateurs un « écho » particulier !

En savoir plus

Distribution :

Mise en scène et jeu: Anaïs Serme

Scénographie – création lumière et création vidéo: Martin Riguet

Tournage vidéos: Fantin Curtet

Création sonore et musicale: Sylvain Nouguier

Mise en jeu et direction d’acteur: Valérie Charpinet

Costumes: Pascal Rey-Robert